Bjador0ljhngfscgmnxz

Concert caritatif Russe   Borodine, Tchaikovski, Chostakovitch, Rimski-Korsakov

Réservation

Samedi 16 Décembre 2017 - 20:00
Cirque de Reims

L’Orchestre Symphonique des Médecins de France (OSMF) et Le Chœur Nicolas de Grigny sous la direction de Jean Marie Puissant présentera un grand concert de musique russe au cirque de Reims, le samedi 16 décembre 2017 à 20h . Ce concert sera exceptionnel à double titre **:

  • Le CHOEUR NICOLAS DE GRIGNY et l’OSMF (ORCHESTRE SYMPHONIQUE DES MEDECINS DE FRANCE) seront accompagnés du Chœur d’Enfants de la Maîtrise de Reims, le Chœur d’hommes de Variatio, du Chœur « VocAlYse » de AY et du Brass Band de Champagne, soit 170 chanteurs et 70 musiciens, 2 solistes Patrick RADELET (basse) et Jérémy PALUMBO (ténor)

  • Votre geste de soutien participatif va permettre à l’Orchestre Symphonique des Médecins de France (OSMF) et au Chœur Nicolas de Grigny de créer un événement musical caritatif de grande ampleur.

  • Ce concert est donné au profit de l’Institut de Cancérologie Jean Godinot pour l’amélioration de la prise en charge post-opératoire des patientes atteintes d'un cancer du sein.
    Le Choeur Nicolas de Grigny étant reconnu d'intérêt général, il vous sera délivré une attestation fiscale vous permettant de déduire le don de vos revenus imposables à hauteur de 66%.
 Au programme, une soirée de musique russe ( Les Danses Polovtsiennes, avec chœurs, tirées de l’opéra Le Prince Igor (1890), de Borodine (1833-1887). L’ouverture de 1812 de Tchaïkovski, Capriccio Espagnol. de Rimski-Korsakov (1844-1908), Le Chant des Fôrets, de Chostakovitch (1906-1978)).

Renseignements : [http://www.choeurnicolasdegrigny.com/]

TARIFS des places:

1ère série (nombre limité) : 45€/ Places numérotées (par ordre de réservation sur des banquettes, de face)/ 40 € en pré-vente

2ème série(nombre limité) : 35€/ Places numérotées ( par ordre de réservation sur des banquettes, de côté)/ 30 € en pré-vente

3ème série : 20 € placement libre/ 17 € en pré-vente

Etudiants et demandeurs d’emploi : 10 € (sur justificatif à l'entrée)

Le prix de la place n'entre pas dans la déduction fiscale. Seule la différence, formant le don donne lieu à déduction.

Quelle que soit l'issue de cette campagne, le concert aura lieu et les contre-parties de vos dons vous resteront acquises. ** Le CNG est soutenu par la ville de Reims, le Conseil Départemental, la Region Grand Est

Détail du programme musical :

Les Danses Polovtsiennes, avec chœurs, tirées de l’opéra Le Prince Igor (1890), de Borodine (1833-1887). L’action se passe en 1185 et raconte le combat du Prince Igor, contre les Tartares, les Polovtsiens, que dirige le khan Kontchak. Igor est pris avec son fils, Vladimir. Kontchak les traite néanmoins avec beaucoup d’estime. Sa mansuétude va jusqu’à libérer Igor et son fils.

L’ouverture de 1812 de Tchaïkovski évoque la campagne napoléonienne de Russie. L’orchestre entonne le chant russe : Dieu, sauve ton peuple. Suivent ensuite des chants solennels puis le thème des armées qu’annoncent les cors. La Marseillaise résonne ensuite, symbolisant la victoire française sur la Moskova. On l’entendra à diverses reprises, de plus en plus déformée, annonçant la défaite de Napoléon. Arrivent les coups de canons de l’armée russe (en l’occurrence les timbales, mais les Russes n’hésitent pas à tirer avec de vrais canons lors de certaines cérémonies en plein air). Enfin les cloches et les salves de canon célèbrent la victoire de la Russie et la défaite française. L’hymne « Dieu sauve le tsar » clôt cette pièce magistrale.

Capriccio Espagnol de Rimski-Korsakov (1844-1908) Officier de marine, Nikolaï Rimski-Korsakov a beaucoup voyagé et a séjourné en Espagne et plus particulièrement à Cadix. Ecrit en 1887, ce caprice s’inspire de mélodies espagnoles. Il comprend une large partie de violon soliste et a failli devenir une fantaisie pour violon et orchestre, avant que le compositeur ne le modifie pour arriver à l’œuvre actuelle. Ce caprice comprend cinq mouvements.

Le Chant des Fôrets, de Chostakovitch (1906-1978) composé en 1949 sur des textes de Dolmatovski. La musique de ce compositeur soviétique rencontre très tôt un grand succès. Mais en 1936, après que Staline a assisté et détesté l’opéra Lady Macbeth du district de Mtsensk, un article de la Pravda déclare à propos de l’œuvre « Le chaos remplace la musique » : « tintamarre, grincements, glapissements », « hermétisme » et « naturalisme grossier ». Chostakovitch, devant les menaces à peine voilées rentre « dans le rang » et revient à une musique plus traditionnelle. Revenu en grâce il compose en 1949 le Chant des forêts qui glorifie la victoire russe et les mouvements de reconstruction du pays que la guerre a dévasté.

Utilisation des fonds

Les dons générés seront intégralement versés à l'institut GODINOT de Reims dans le cadre d'un projet spécifique d'amélioration de la prise en charge des patients atteints de cancer, la billeterie annexée permettra de financer les frais d'organisation du concert.